En septembre 1998, nous partons à trois pour la Colombie Britannique, au Canada, à la découverte des fameuses truites arc-en-ciel.

Après 9 heures de voyage notre avion se pose à Vancouver (côte ouest) où une bonne nuit de repos nous attend.
Le lendemain matin nous visitons l'aquarium de Vancouver avant de prendre possession de notre petit camping-car (8 mètres de long !) pour remonter dans le nord en longeant le fleuve Fraser.

Notre première partie de pêche se déroula sur la Horse Fly ou les saumons Sockeyes remontent en nombre (ce fut aussi notre premier contact avec les ours présents partout, parfois à moins de 500 mètres des villages).

Notre séjour se poursuivit sur la rivière Chilcotin ou les grosses truites arc-en-ciel (1 kg pour certaines) nous donnèrent du fil à retordre.
Pour information, il remonte plus d'un million de saumons Sockeyes sur cette rivière.

Au début de la deuxième semaine,nous options pour la rivière Bela-Coola, qui se révéla dangereuse à pêcher car les ours Grizzly étaient omniprésents (nous avons eu quelques frayeurs avec ces derniers).
Sur cette même rivière, l'un de nous perdit le plus gros poisson du séjour après un combat de 45 minutes (il s'agissait d'un saumon King d'environ 1 mètre pour 10 kg)

Nos deux dernières parties de pêche en rivière eurent lieu sur la Quesnel où le premier jour nous avons "cartoné" en sèche (Royal Wulf).

Après avoir exploité les cours d'eau, nous nous sommes tournés vers les lacs (lac Lajeune et Fawn Lake) où la pêche en barque se révèle indispensable si l'on veut exploiter au mieux tous les postes.

Le dernier jour fut consacré au nettoyage du camping-car : des centaines de kilomètres sur des pistes en terre laissent des traces que seul le Karcher peut effacer.

A peine arrivés en France nous songions déjà au prochain séjour en Colombie-Britanique.


                                                              Pierre


Accueil
                                                 Carnet de voyages